3 Avril 2018 : J4 Sauvin – Moissac

Je n’ai pas écrit hier soir car 3 km en danseuse sur les bras pour pousser mon stricker (à l’assistance électrique dépassée par la cote du calvaire et le poids de la remorque) m’ont épuisées. Pas eu le courage d’écrire quoi que ce soit avant de dormir.

Je garde de cette journée le souvenir des super rencontres (artisans passionnés, cafetier convivial) qu’on a faites grâce a Fred sur Valence d’Agen. Mais aussi le souvenir de l’effet hypnotique de l’effort au fil de l’eau… Que moi j’ai trouvé apaisant et propice a la méditation sur les pensées. Et je loue Marie d’avoir placé sur notre route notre hôte si conviviale, cette « petite lumière » de Moissac qui nous a préparé un si bon repas (et fait découvrir une nouvelle délicieuse recette de soupe) tellement réconfortant après ces 60km d’efforts !

 

Pour finir la remorque était trop lourde et la batterie trop déchargée pour me permettre de monter la cote du calvaire. Heureusement Chantal et Françoise ont revêtu leur tenue de Sisyphe et ont soulagé mes efforts pour pousser 120kg par une pente de 25% sur 3km!

Merci a tous pour cette rude journée en tout cas !

Bien fatigués nous atteignons enfin le gite de Sauvin…

Belle maison en pierre, chevaux, piscine, cabane dans le cèdre centenaire, palmier, jardin anglais, salle de bains accessible : quel bonheur, le gite tant recherché est fidèle a sa promesse: même s’il n’a pas les normes pour être labellisé, je peux aller aux toilettes et même prendre une douche !

Le repas, copieux, inaugure une soirée bien chaleureuse. J’y retourne, Youpi !

Laisser un commentaire

Fermer le menu