5 Avril 2018 : J6 Grisolles – Toulouse

Lever aux aurores avec des courbatures partout pour tout le monde afin de ne pas rater mon train de 14h à Toulouse. L’hébergement n’est pas une chambre d’hôte, mais un hôtel. Moins d’âme que les précédents mais parfaitement accessible pour tout type de handicap, et tout près de la piste.
Nous reprenons le canal et je traine un peu derrière, profitant de ces derniers kilomètres de quiétude au fil de l’eau. Je rejoins le groupe alors que Patrick répare habilement la chaine juste cassée de Fredo. Il nous montre les outils nécessaires, apprentissage utile pour chacun.


Puis nous rejoignons Toulouse où nous sommes frappés par l’air triste des passants. Et par l’égoisme de l’une d’elle qui refuse d’aider Fredo à attraper sa bouteille d’eau. Sommes nous aussi austères quand nous même vivons le quotidien ? Est ce la ville qui dénature ainsi les humains ? Est ce juste une affaire de personnes et sommes nous juste entourés d’un triste échantillon ?
Patrick et Chantal nous disent au revoir: eux ont choisi de continuer en vélo vers Sète quand ils ont vu la météo favorable. Et comme ils n’ont pas de souci d’accessibilité, ils ont pu décider au dernier moment.

Françoise, Fredo et Fab partagent un dernier verre à la gare, le sourire aux lèvres : ON L’A FAIT!


Une aventure physique et humaine dans laquelle l’aventure mais aussi l’effort, les aléas et la fatigue ont révélé des forces et des faiblesses chez chacun d’entre nous. Pour ma part je souhaite ne retenir que les grandes qualités de bienveillance, d’attention, de tolérance, de persévérance et d’habileté qui se sont manifesté.

C’est quand qu’on recommence?

Qui veut se lancer?

Laisser un commentaire

Fermer le menu